Venu au Cameroun pour implanter la base de son entreprise, il est interpellé dès son arrivée à l’aéroport, mis en garde à vue, puis ensuite rapatrié au Canada, son pays d’adoption. Comment comprendre que ce natif de Tsinga, quartier de Yaoundé, capitale du Cameroun, ait ainsi été traité ? Ils étaient deux dans la même situation mais l’une a obtenu son visa d’entrée et pas lui, pourquoi ce deux poids, deux mesures ? Comment en est-on arrivé à refouler un natif du Cameroun, qui arrive avec ses associés pour créer des riches et des emplois ? C’est quoi le véritable problème des dirigeants camerounais avec leur diaspora ? JMTV+

Related Posts