Le sommet Afrique-France de Montpellier n’a manifestement pas réussi à formuler dans toute sa gravité, le marasme dans lequel se trouve engluée l’Afrique francophone !!!

Il n’a pas su traduire la colère de cette Afrique qui souffre de la complicité active des autorités françaises dans le maintien au pouvoir des gérontocrates dans son pré carré post-colonial, devenu par excellence l’eldorado des dictatures les plus pernicieuses au monde.

La commission Achille Mbembe n’a pas su mettre au grand jour, l’incroyable décrochage de cette Afrique Francophone par rapport à ses voisins et frères anglophones. Elle n’a pas su dire à MACRON que la démocratie en Afrique ne soufrait pas d’un manque d’argent, mais des manœuvres, des silences de cette France dans cette Afrique bâillonnée par des dictatures cruelles et liberticides que sont le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Tchad, le Gabon…

Ce sommet donne le sentiment d’avoir manqué d’honnêteté à l’égard de cette Afrique là. En cela, Achille Mbembe a pêché de n’avoir pas voulu tremper sa plume experte dans le Sang de cette Afrique endeuillée par les barbaries des tyrans génocidaires que sont Biya, Sassou, Bongo, Eyadema, Deby, Ouatara…, pour traduire la complicité active et/ou passive de la France dans ces crimes et atteintes odieuses aux libertés et à la démocratie.

Elle n’a pas su dire à la France que l’absence de sa voix, sa collusion, ses connivences, quand en chœur, les grandes chancelleries occidentales dénoncent des crimes, des violations des droits de l’homme en Afrique Francophone, est maintes fois remarquée.

Elle n’a pas su dire à la France que ses obstructions quand la communauté internationale recommande des sanctions contre ces régimes barbares, ne sont plus équivoques pour ces Peuples là.

Elle n’a pas su dire à MACRON que en ce moment même se déroule sous nos yeux coupables au Cameroun et dans une indifférente qui frise l’omerta, la guerre la plus stupide de l’ère moderne qui a causé la plus grande crise humanitaire de l’heure au monde avec 2 millions de déplacés…

En effet, tout à ce sommet semblait si éloigné du cru du chaudron de cette Afrique là où l’on risque sa vie simplement pour parce que l’on a exprimé pacifiquement son désaccord.
 
On a eu le net sentiment d’assister à un forum d’une aristocratie d’experts, déconnectée du réel de la France – Afrique. En réalité, le cœur de la question France – Africaine qui est l’impérialisme dont les manifestations les plus patentes sont la monnaie, l’assiègement militaire de l’Afrique, le soutien affiché aux dictatures, semblent avoir tacitement été exclus de l’agenda de cette rencontre.

D’où la question : était-ce un sommet pour la France, pour l’Afrique ou pour la France-Afrique ?

La faible évocation et la non représentation de cette Afrique qui s’oppose réellement, qui résiste AU PRIX de son sang, ont donné le sentiment que la France recherche simplement une validation morale et intellectuelle d’une politique africaine qu’elle ne souhaite aucunement refonder en profondeur.
 
Amedee Dimitri Touko Tom

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.